Naviguer au gré du vent et des courants

Destinations envisagées : Les Glénan ou l'île d'Yeu, selon conditions météo

Du 20 juillet au 27 juillet ● Port A/R : Vannes ● Voilier : Monocoque de 35 pieds ● Tarif : 540 €

Du 26 au 30 août ● Port A/R : Vannes ● Voilier : Monocoque de 35 pieds ● Tarif : 390 €

Programme

Depuis l’âge de 15 ans, je navigue sur habitables !

 

D’abord de petits habitables : Mousquetaires, Vaurien, etc. Vous savez ceux qui n’avaient pas de moteurs et qu'il fallait pousser à la godille quand le vent jouait avec nos nerfs !

 

Puis en vieillissant les voiliers habitables sont devenus plus grands, plus habitables, plus confortables... Dotés désormais d’électronique, ils sont devenus de plus en plus rassurants, faciles à manœuvrer et surtout, surtout... Une petite faiblesse de vent et clic... un petit tour de clé et le moteur démarre ! C’est t’y pas beau d'arriver juste à l'heure pour l'apéro ! Surtout si je n’avais pas fait attention au rythme des marées et que je me suis retrouvé, deux heures durant, le courant dans le nez !

 

Il me manque un peu ce temps où nous vivions au rythme des éléments : si le vent tombe, je change mon plan et je cherche un abri rapidement accessible ; si le courant n’est pas favorable, je retarde mon départ...

 

C’est un peu à cette philosophie que je vous invite avec l’esprit des croisières que je vous propose...

 

Je vous propose que nous sachions observer et exploiter au mieux notre environnement, prévoir et adapter notre programme de sorte que nous n’utilisions le moteur qu’en extrême nécessité, par exemples :

  • Arrivée et départ des ports (question d’assurance) ;

  • Mouillages trop encombrés ou trop étroits pour envisager une manœuvre à la voile, compte tenu du niveau de l’équipage ;

  • Nécessité de recharger des batteries ;

  • Toutes autres raisons de sécurité, évidemment.

 

Cela suppose :

  • De prévoir la route en fonction du vent et du courant prévus ;

  • D’attendre que le vent se lève ;

  • D’établir la route en fonction du vent et du courant constatés ;

  • D’accepter de changer de destination ou de faire des étapes imprévues ;

  • D’être prêt à naviguer de nuit, si nécessaire, soit pour arriver à destination, soit pour partir avec un vent et/ou un courant favorable ;

  • De savoir quand on part, mais pas quand on arrivera...

 

Bref, une croisière plus aventureuse, plus imprévisible et maritime.

 

Bien évidemment, cette philosophie aura la limite de ce que l’équipage pourra supporter, mais nous nous efforcerons d’y rester fidèles le plus souvent possible !

Skipper :

Camille Rohou

Contactez Camille, votre skipper