PROTOCOLE COVID

Protocole appliqué aux navigations de la saison 2021

 

Ce protocole vise à mettre en place des mesures de protection pour limiter les risques de contaminations au sein d’un bord et entre équipages.

1 – Il est recommandé actuellement de privilégier les navigations avec des personnes vivant sous le même toit Si tel n’est pas le cas, après accord du Chef de bord, les équipiers embarquent sur la base du volontariat en ayant été informés de la constitution de l’équipage.

La taille de l’équipage est limitée en fonction de la taille du bateau :

• Monocoque de 7,50 à 9,50 mètres : 3 personnes

• Monocoque de 9,50 à 12 mètres : 4 personnes

• Monocoque de 12 à 13,50 mètres : 5 personnes

• Monocoque de 13,50 mètres à 15 mètres : 6 personnes

• Catamaran de 9,50 à 12 mètres : 5 personnes

• Catamaran de 12 à 15 mètres : 7 personnes.

 

2 - Avant d’entreprendre tout embarquement, il convient de s’auto-évaluer pour mesurer ses propres risques et sa contagiosité éventuelle vis-à-vis des autres membres d’équipage. Ceci peut être fait en utilisant le tableau d’auto-évaluation proposé par la FFV. En tout état de cause, toute personne ayant présenté des signes de la COVID-19 (fièvre, fatigue, toux sèche persistante, oppression thoracique, perte du goût ou de l’odorat), ou ayant été en contact avec un malade ou un cas possible dans les 14 jours précédant l’embarquement, doit en informer le Chef de bord et le club et annuler sa participation à la navigation.

 

3 - Tous les membres de l’équipage, Chef de Bord compris, renseignent une "Attestation d’embarquement" envoyé à FVL avant le départ et, en arrivant au bateau remis au Chef de Bord qui le mentionnera au livre de bord. Il précisera les personnes à prévenir en cas d’urgence. Tout équipier qui en cours de navigation est informé qu’il a été en contact dans les jours précédents l’embarquement avec un malade de la COVID-19 doit en informer immédiatement et discrètement le Chef de bord. En cas d’apparition de symptômes après la navigation, le membre de l’équipage doit immédiatement en informer le Chef de bord et FVL qui relaieront l’information à l’ensemble de l’équipage.

4 - Pas d’embrassade, d’accolades ou de serrage des mains. Autant que possible à terre et sur le bateau, respecter des distances de sécurité. Les rencontres entre équipages doivent être évitées et il est recommandé de laisser un intervalle de 12 h entre 2 équipages.

 

5 - Tout ce qui est apporté à bord (paquetage, avitaillement) doit autant que possible être laissé au moins 24 h (idéalement 72 h) dans des sacs avant embarquement pour limiter le risque d’amener le virus. Les paquetages doivent être désinfectés et jamais déposés à bord sur des banquettes ou la table du carré et déposés dans la cabine attribuée.

Pour l’avitaillement :

• Privilégier les emballages papier pour la nourriture sur lesquels le virus résiste moins longtemps.

• De préférence un seul membre de l’équipage est envoyé faire les courses pour l’ensemble de l’équipage ou opter pour une livraison.

• Les cartons d’emballages sont déballés sur le ponton et jetés dans la poubelle du port ainsi que les sacs plastiques.

• Pour se passer les charges, pratiquer la pose et la dépose pour éviter le passage direct entre les personnes.

 • Après avoir rangé les courses, tous ceux ayant participé au déballage et rangements de celles-ci se lavent les mains.

• Nettoyage des emballages de produits embarqués à l’eau de javel.

 

6 - Chaque équipier doit venir avec housse de matelas, oreiller, chaussures de pont à usage uniquement à bord, masques, solution hydro alcoolique et mouchoirs à usage unique. Des lingettes désinfectantes, du savon liquide et du produit virucide (comme du Bacterless) devraient être mis à la disposition à disposition de l’équipage. En cas de besoin, des masques, de la solution hydro alcoolique, du paracétamol et un thermomètre doivent se trouver dans la pharmacie du bateau. Le chef de bord doit s’assurer de tout cela avant l’embarquement sinon il procède à l’approvisionnement nécessaire.

 

7 - Il ne doit pas y avoir de cabines partagées entre des personnes venant de foyers différents. Le lavage des mains avant de monter à bord, ou en embarquant sur l’annexe avant de rejoindre le bord est obligatoire. Un lavage des mains régulier à bord est obligatoire. La vaisselle est lavée à l’eau chaude avec un produit dégraissant. Le changement/dépose de chaussure est recommandé.

 

8 - Au port, aérer le bateau et nettoyer régulièrement avec une lingette désinfectante les parties particulièrement touchées (barres, mains courantes, manivelles de winch, table à carte, poignée de portes, lunettes et robinet de toilettes…).

9 - A la fin de la navigation, aérer le bateau, nettoyer avec pulvérisation de produit bactéricide (Bacterless dilué à 6%) sur les parties particulièrement touchées (gilets, barres, mains courantes, manivelles de winch, table à carte, cuisine…) et laver la vaisselle à l’eau chaude avec un produit dégraissant.

 

10 - À terre le port du masque est recommandé entre autres mesures de distanciation physique, et les conditions d’accès aux locaux des capitaineries et autres endroits où vous pourrez aller doivent être scrupuleusement respectées.

 

11 - Et en cas de mal de mer une seule personne prenne en charge le malade, elle porte un masque et si possible des lunettes. Ce qui a été souillés doit être stocké temporairement dans un sac poubelle.

 

12 - Eviter de parler en proche face à face quand l’on est sans masque. Prendre en compte les mesures de distanciation, en particulier pendant les manœuvres. Si possible attribuer un verre différencié à chaque équipier, pas de partage de bouteille d’eau, préférer le côte à côte plutôt que le face à face pendant les repas et de privilégier le service à l’assiette.

 

13 - En cas de suspicion d’un cas de Covid-19 au sein de l’équipage, la personne susceptible d’être infectée doit s’isoler et l’équipage se dérouter pour débarquement en appliquant les consignes des autorités maritimes et de la FFV (le Chef de bord en aura pris connaissance avant l’embarquement).